5. Récupérer des données perdues

Table des matières

...Loading Table of Contents...

    Chaque nouvelle méthode de stockage ou de transfert de données informatisées apporte son lot de moyens inédits par lesquels ces données peuvent être perdues, volées ou détruites. Le fruit de plusieurs années de travail peut disparaître en un seul instant par suite d’un cambriolage, d’un moment d’inattention, d’une confiscation de matériel ou tout simplement parce que la technologie est trop fragile. Les professionnels de l’assistance informatique emploient une formule éloquente : « Il ne s’agit pas de savoir si vous perdrez vos données, mais bien quand vous les perdrez ». Alors quand cela se produira chez-vous, il est essentiel que vous ayez déjà une copie de sauvegarde fraîchement mise à jour, ainsi qu’une méthode de récupération éprouvée. Malheureusement, c’est souvent au lendemain d’une perte irrémédiable qu’on se rend compte de l’importance de mettre en place un système de sauvegarde efficace.

    Bien qu’il s’agisse d’un élément fondamental de la sécurité informatique, il n’est pas simple de formuler une bonne politique de sauvegarde des données. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte et contribuent à faire de cette question un enjeu organisationnel particulièrement épineux. On n’a qu’à penser à la nécessité de sauvegarder les données originales et les copies de sauvegarde en plusieurs emplacements physiques différents, à l’importance de préserver la confidentialité de ces copies de sauvegarde et au défi que pose la coordination entre plusieurs personnes qui partagent des données et utilisent chacune plusieurs dispositifs de stockage, pour se rendre compte à quel point cet enjeu est complexe. En plus d’aborder certaines stratégies de sauvegarde et de récupération de fichiers, ce chapitre présente deux programmes particulièrement utiles : Cobian Backup et Undelete Plus.

    Scénario de départ

    Elena est une militante environnementaliste. Elle habite un pays russophone, où elle travaille depuis un certain temps à la conception d’un site Internet dont l’objectif serait de diffuser des présentations artistiques (images, vidéos, cartes et témoignages divers) pour illustrer l’étendue du problème que pose la déforestation illégale dans sa région. Depuis plusieurs années, elle a réussi à accumuler une somme importante de documents, de fichiers média et de données géographiques concernant l’exploitation forestière. La plupart de ces données sont stockées sur un ordinateur Windows au bureau de l’ONG où elle est employée. En travaillant à la mise sur pied de son site Web, elle a réalisé le caractère délicat de son projet et a commencé à se préoccuper de la sauvegarde de ses données. Elle craint entre autre que son ordinateur subisse des dommages importants avant même que le site ne soit en ligne, car d’autres membres de son organisme utilisent parfois son ordinateur. C’est pourquoi elle voudrait aussi apprendre comment récupérer des données supprimées par accident. Elle demande à son neveu, Nikolai, de l’aider à mettre en œuvre une stratégie de sauvegarde de données.

    Qu’apprendrez-vous dans ce chapitre

    • Comment organiser vos données et en créer des copies de sauvegarde ;
    • Où vous devriez conserver vos copies de sauvegarde ;
    • Comment gérer vos copies de sauvegarde de façon sécurisée ;
    • Comment récupérer des fichiers qui ont été supprimés accidentellement.

    Identifier et organiser vos données

    Chaque nouvelle méthode de stockage ou de transfert de données informatisées apporte son lot de moyens inédits par lesquels ces données peuvent être perdues, volées ou détruites. Le fruit de plusieurs années de travail peut disparaître en un seul instant par suite d’un cambriolage, d’un moment d’inattention, d’une confiscation de matériel ou tout simplement parce que la technologie est trop fragile. Les professionnels de l’assistance informatique emploient une formule éloquente : « Il ne s’agit pas de savoir si vous perdrez vos données, mais bien quand vous les perdrez ». Alors quand cela se produira chez-vous, il est essentiel que vous ayez déjà une copie de sauvegarde fraîchement mise à jour, ainsi qu’une méthode de récupération éprouvée. Malheureusement, c’est souvent au lendemain d’une perte irrémédiable qu’on se rend compte de l’importance de mettre en place un système de sauvegarde efficace.

    Bien qu’il s’agisse d’un élément fondamental de la sécurité informatique, il n’est pas simple de formuler une bonne politique de sauvegarde des données. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte et contribuent à faire de cette question un enjeu organisationnel particulièrement épineux. On n’a qu’à penser à la nécessité de sauvegarder les données originales et les copies de sauvegarde en plusieurs emplacements physiques différents, à l’importance de préserver la confidentialité de ces copies de sauvegarde et au défi que pose la coordination entre plusieurs personnes qui partagent des données et utilisent chacune plusieurs dispositifs de stockage, pour se rendre compte à quel point cet enjeu est complexe. En plus d’aborder certaines stratégies de sauvegarde et de récupération de fichiers, ce chapitre présente deux programmes particulièrement utiles : Cobian Backup et Undelete Plus.

    Scénario de départ

    Elena est une militante environnementaliste. Elle habite un pays russophone, où elle travaille depuis un certain temps à la conception d’un site Internet dont l’objectif serait de diffuser des présentations artistiques (images, vidéos, cartes et témoignages divers) pour illustrer l’étendue du problème que pose la déforestation illégale dans sa région. Depuis plusieurs années, elle a réussi à accumuler une somme importante de documents, de fichiers média et de données géographiques concernant l’exploitation forestière. La plupart de ces données sont stockées sur un ordinateur Windows au bureau de l’ONG où elle est employée. En travaillant à la mise sur pied de son site Web, elle a réalisé le caractère délicat de son projet et a commencé à se préoccuper de la sauvegarde de ses données. Elle craint entre autre que son ordinateur subisse des dommages importants avant même que le site ne soit en ligne, car d’autres membres de son organisme utilisent parfois son ordinateur. C’est pourquoi elle voudrait aussi apprendre comment récupérer des données supprimées par accident. Elle demande à son neveu, Nikolai, de l’aider à mettre en œuvre une stratégie de sauvegarde de données.

    Qu’apprendrez-vous dans ce chapitre

    • Comment organiser vos données et en créer des copies de sauvegarde ;
    • Où vous devriez conserver vos copies de sauvegarde ;
    • Comment gérer vos copies de sauvegarde de façon sécurisée ;
    • Comment récupérer des fichiers qui ont été supprimés accidentellement.

    Définir une stratégie de sauvegarde

    Pour créer des copies de sauvegarde de tous les types de fichiers listés ci-dessus, vous aurez besoin d’une combinaison de logiciels et de procédés particuliers. Essentiellement, vous devez vous assurer que chaque type de données est stocké dans au moins deux emplacements différents.

    Les documents informatisés - Créez une copie de sauvegarde complète de tous les documents qui se trouvent sur votre ordinateur à l’aide d’un programme comme Cobian Backup, abordé en détails ci-dessous. Stockez cette copie de sauvegarde sur un support portable que vous pourrez conserver à la maison ou dans un autre lieu sûr. Les disques durs externes, CD/DVD ou clés USB sont des choix possibles. Certaines personnes utilisent des CD ou DVD car le risque d'écraser et de perdre une sauvegarde est moins grand. Le prix des CD vierges est assez abordable si bien que vous pouvez en utiliser un nouveau pour chaque copie de sauvegarde. Comme ce type de données contient habituellement les renseignements les plus sensibles, il est particulièrement important que vous protégiez vos documents informatisés en recourant à un procédé de chiffrement. Vous pouvez apprendre comment chiffrer vos données dans le chapitre 4. Protéger les données sensibles stockées sur votre ordinateur et en consultant le Guide pratique TrueCrypt.

    Les bases de données des programmes - Après avoir déterminé l’emplacement des bases de données de vos programmes, vous pouvez créer des copies de sauvegarde de la même manière que pour vos documents numériques.

    Les courriels - Au lieu de n’accéder à vos courriels que par l’entremise d’un navigateur Web, vous devriez installer sur votre ordinateur un client de messagerie comme Thunderbird et le configurer pour fonctionner avec votre compte de courrier électronique. Le guide pratique Thunderbird explique en détail comment procéder. De même, la plupart des services webmail fournissent des directives concernant l’utilisation d’un client de messagerie et sur la marche à suivre pour y importer votre carnet d’adresses. Vous trouverez plus d’information à ce sujet dans la section suivante, à la fin du présent chapitre. Si vous décidez de déplacer vos anciens messages e-mail vers votre ordinateur afin qu'ils ne soient pas stockés sur le serveur (par ex. pour des raisons de sécurité), assurez-vous qu'ils soient inclus dans la sauvegarde de documents électroniques, comme décrit ci-dessus.

    Le contenu de votre téléphone portable - Pour créer des copies de sauvegarde des numéros de téléphone et des messages texte stockés sur votre téléphone portable, vous pouvez connecter l’appareil directement à votre ordinateur et utiliser le logiciel approprié, que l’on retrouve généralement sur le site Internet du fabricant. Vous devrez peut-être acheter un câble USB spécial pour effectuer cette opération.

    Les documents imprimés - Lorsque cela est possible, vous devriez numériser tous vos documents importants et les sauvegarder de la même façon que vos documents informatisés.

    En fin de compte, vous devriez avoir réarrangé vos dispositifs de stockage, vos types de données et vos copies de sauvegarde de telle manière que vos données seront mieux préparées au désastre éventuel :

    Type de donnéesOriginal/DuplicataDispositif de stockageEmplacement
    Documents informatisésOriginauxDisque dur principal de l’ordi.Bureau
    Documents informatisésDuplicataCDMaison
    Quelques documents informatisés importantsDuplicataClé USBSur moi

    Type de donnéesOriginal/DuplicataDispositif de stockageEmplacement
    Bases de données des programmesOriginauxDisque dur principal de l’ordi.Bureau
    Bases de données des programmesDuplicataCDMaison

    Type de donnéesOriginal/DuplicataDispositif de stockageEmplacement
    Courriels et contacts de courrielDuplicataCompte GmailInternet
    Courriels et contacts de courrielOriginalThunderbird sur l’ordi. de travailBureau

    Type de donnéesOriginal/DuplicataDispositif de stockageEmplacement
    Messages texte et contacts de téléphone portableOriginauxTél. portableSur moi
    Messages texte et contacts de téléphone portableDuplicataDisque dur principal de l’ordi.Bureau
    Messages texte et contacts de téléphone portableDuplicataCarte SIM de sauvegardeMaison

    Type de donnéesOriginal/DuplicataDispositif de stockageEmplacement
    Documents imprimésOriginauxTiroir du bureauBureau
    Documents numérisésDuplicataCDMaison

    Elena : Je connais des gens qui conservent tous leurs documents importants sur Gmail en les attachant à des brouillons de messages ou en s’envoyant des courriels à eux-mêmes. Est-ce que cela compterait comme un « emplacement physique secondaire » pour mes fichiers ?

    Nikolai : Cela pourrait t’aider à récupérer un ou deux documents perdus mais, honnêtement, c’est un peu malcommode. D’après toi, combien de documents serais-tu prête à sauvegarder de cette façon chaque semaine ? De plus, tu dois te demander dans quelle mesure ces pièces jointes sont vraiment sécurisées, d’autant plus si tu crains, tant soit peu, que tes courriels soient surveillés. À moins que tu ne te connectes à Gmail de façon sécurisée, cette procédure équivaut à servir tes renseignements les plus précieux sur un plateau d’argent à quiconque s’y intéresse. Il serait relativement sûr de se servir d’une connexion HTTPS à Gmail pour sauvegarder des petits volumes TrueCrypt ou des bases de données KeePass, parce que ces fichiers sont chiffrés, mais je ne conseillerais vraiment pas ce procédé comme stratégie générale de sauvegarde.

    Créer une copie de sauvegarde numérique

    De tous les types de fichiers mentionnés ci-dessus, ce sont des « documents informatisés », c.-à-d. les documents numériques, que la plupart des gens ont tendance à se préoccuper lorsqu’ils mettent en place une politique de sauvegarde de leurs données. Ce terme est plutôt ambigu, mais il désigne généralement les fichiers dont vous assurez vous-même la gestion, et qui s’ouvrent manuellement en double-cliquant sur le nom ou en passant par le menu Fichier d’une application appropriée. Plus précisément, il est question de fichiers texte, de documents de traitement de texte, de présentations, de PDF et de feuilles de calcul, pour ne citer que quelques exemples. Contrairement aux messages de courrier électronique, par exemple, les documents informatisés ne sont habituellement pas synchronisés avec des copies distantes sur Internet.

    Lorsque vous sauvegardez vos documents informatisés, vous devriez toujours vous rappeler de sauvegarder également les bases de données de vos programmes. Si vous utilisez un calendrier électronique ou un carnet d’adresse électronique, par exemple, vous devrez trouver le répertoire où ces programmes stockent leurs données. Avec un peu de chance, ces bases de données se trouveront au même emplacement que vos documents informatisés, puisque ceux-ci sont habituellement stockés dans le répertoire Mes documents d’un système Windows. Si ce n’est pas le cas, vous devriez ajouter le répertoire approprié à votre copie de sauvegarde.

    Les messages de courriel stockés à l’aide d’un client de messagerie comme Mozilla Thunderbird présentent un exemple particulier de base de données. Si vous utilisez un programme de messagerie (et tout particulièrement si vous ne souhaitez pas ou êtes incapable de stocker une copie de vos messages sur le serveur de courriels), vous devriez vous assurer d’inclure la base de données de courriel dans votre sauvegarde régulière. Il est possible que vous considériez vos fichiers graphiques et audio comme des documents informatisés ou des items associés à une base de données de programme, selon l’utilisation que vous en faites. Certaines applications, comme Windows Media Player et iTunes, par exemple, fonctionnent comme des bases de données. Si vous utilisez des programmes comme ceux-là, vous devrez peut-être effectuer une recherche sur votre disque dur pour découvrir où sont stockés les fichiers média dont ils assurent la gestion.

    Les dispositifs de stockage

    Avant de faire une copie de sauvegarde de vos documents informatisés, vous devez d’abord choisir un ou des dispositifs de stockage appropriés.

    Les disques ou clés de mémoire USB - Les disques ou clés de mémoire USB peuvent ne coûter presque rien et offrent une grande capacité de mémoire. Il est facile d'en supprimer le contenu ou de réécrire plusieurs fois dessus. Les disques ou clés USB ont une durée de vie limitée qui dépend en grande partie de la manière et de la fréquence d'utilisation. Elle est estimée à environ dix ans.

    Les disques compacts (CD) Les CD peuvent stocker jusqu’à 700 Mo de données. Vous aurez besoin d’un graveur de CD et de disques vierges pour créer une copie de sauvegarde sur CD. Si vous souhaitez effacer le contenu d’un CD et actualiser les fichiers qui y sont stockés, vous aurez besoin d’un graveur CD-RW et de disques réinscriptibles. Tous les systèmes d’exploitations courants, dont Windows XP, comportent maintenant des logiciels intégrés qui permettent de graver des CD et CD-RW. Gardez à l’esprit que les données gravées sur ces disques risquent de se détériorer après une période de dix à quinze ans. Si vous devez conserver une copie de sauvegarde pour une longue période, vous devriez graver un nouveau CD périodiquement, acheter des disques spéciaux de « longue durée » ou utiliser une autre méthode de sauvegarde.

    Les disques numériques polyvalents (DVD) - Les DVD peuvent stocker jusqu’à 4,7 Go de données. Ils fonctionnent essentiellement de la même façon que les CD, mais requièrent du matériel un peu plus cher. Vous aurez besoin d’un graveur DVD ou DVD-RW, et de disques appropriés. Comme pour les CD, les DVD normaux se dégradent avec le temps.

    Les serveurs distants - Un serveur de sauvegarde bien entretenu peut offrir une capacité de mémoire quasiment illimitée, mais c’est la vitesse et la stabilité de votre connexion Internet qui déterminera si cette option est appropriée à votre situation. N’oubliez pas que la tenue d’un serveur de sauvegarde à l’intérieur même de votre bureau trahit la règle voulant qu’il est nécessaire de conserver une copie de sauvegarde de vos données dans au moins deux emplacements physiques séparés. Il existe par ailleurs des services de stockage gratuits sur Internet, mais vous devriez soigneusement considérer les risques liés au fait de mettre vos informations en ligne et vous devriez toujours chiffrer vos données avant de les téléverser sur des serveurs gérés par des individus ou organismes que vous ne connaissez pas ou en qui vous ne faites pas entièrement confiance. Veuillez consulter la section Lecture complémentaire, à la fin de ce chapitre, pour plus de conseils à ce sujet.

    Les logiciels de sauvegarde

    Cobian Backup est un logiciel facile à utiliser qui peut être programmé pour exécuter des sauvegardes automatiquement, à des intervalles prédéterminés, et actualiser uniquement les fichiers qui ont été modifiés depuis la dernière sauvegarde. Le programme peut également comprimer les copies de sauvegarde pour économiser l’espace.

    Expérience pratique : se lancer avec le Guide pratique Cobian Backup

    Comme toujours, il est conseillé de chiffrer vos fichiers de sauvegarde à l’aide d’un programme comme TrueCrypt. Vous trouverez plus de renseignements sur le chiffrement de données dans le chapitre 4. Protéger les données sensibles stockées sur votre ordinateur.

    Expérience pratique : se lancer avec le Guide pratique TrueCrypt

    Lorsque vous utilisez ces logiciels de sauvegarde, il y a un certain nombre de manœuvres que vous pouvez effectuer pour faire en sorte que votre système de sauvegarde fonctionne sans heurts :

    • Organisez adéquatement vos fichiers sur votre ordinateur. Autant que possible, essayez de transférer tous les document informatisés dont vous souhaitez faire une copie de sauvegarde dans un seul emplacement, comme par exemple dans le répertoire Mes documents.
    • Si vous utilisez des logiciels qui utilisent une base de données, vous devriez tout d’abord déterminer l’emplacement des bases de données. Si l’emplacement initial n’est pas pratique pour vous, voyez si le programme vous permet d’en choisir un nouveau pour y déplacer la base de données. Si cela s’avère possible, vous pouvez déplacer la base de données du programme vers le répertoire où vous aviez déjà stocké vos documents informatisés.
    • Déterminez un intervalle régulier pour la création des sauvegardes automatiques.
    • Tâchez d’établir une procédure standard pour tous les membres du personnel de votre bureau qui n’adhèrent pas déjà à une politique de sauvegarde commune. Expliquez bien à vos collègues l’importance d’une telle politique.
    • N’oubliez pas de tester le processus de récupération des données depuis vos copies de sauvegarde. En fin de compte, ce n’est pas tant la procédure de sauvegarde qui vous importe, sinon la procédure de récupération !

    Elena : OK, j’ai donc créé une copie de sauvegarde chiffrée quand j’étais au bureau, que j’ai ensuite gravée sur un CD. Cobian est maintenant programmé pour actualiser ma sauvegarde dans deux jours. Mon poste de travail au bureau comporte un tiroir que je peux fermer à clé, où j’ai l’intention de garder mes CD de sauvegarde pour éviter de les perdre ou de les endommager.

    Nikolai : Mais que feras-tu si les locaux de l’ONG sont détruits par un incendie ? Les ordinateurs, les bureaux, les CD de sauvegarde et tout. Ou encore, imagine que ton forum serve de tremplin pour une méga manifestation environnementaliste et que le gouvernement décide alors d’intervenir, de tout fermer et de saisir le matériel ? Je doute fort que la petite serrure de ton tiroir puisse résister à la police si elle décide de confisquer tes CD. Pourquoi ne pas conserver ces copies de sauvegarde à la maison ? Ou encore demander à un ami de les garder pour toi ?

    Récupérer des fichiers supprimés accidentellement

    Lorsqu’on supprime un fichier dans Windows, celui-ci disparaît (c.-à-d. qu’on ne le voit plus), mais son contenu est toujours sur l’ordinateur. Même après avoir vidé la Corbeille, les données du fichier que vous avez supprimé peuvent habituellement être retracés sur le disque dur. À ce sujet, veuillez consulter le chapitre 6. Détruire définitivement des données sensibles. Dans certains cas, lorsque vous supprimez accidentellement un fichier ou un dossier important, cette faille de sécurité peut jouer à votre avantage. Il existe plusieurs programmes qui peuvent vous aider à récupérer ces données fraîchement supprimées, y compris un logiciel Recuva.

    Expérience pratique : se lancer avec le Guide pratique Recuva

    Ces programmes ne fonctionnent pas toujours, parce que Windows peut déjà avoir écrit de nouvelles données par-dessus celles que vous avez supprimées et souhaitez maintenant récupérer. Pour cette raison, il est important que vous effectuiez le moins de tâches possible sur votre ordinateur entre le moment où les données ont été supprimées accidentellement et le moment où vous essayez de les récupérer à l’aide d’un programme comme Recuva. Plus vous utilisez votre ordinateur avant de tenter de récupérer les données, plus il est improbable que vous réussissiez. Cela signifie par ailleurs que vous devriez utiliser la version portable de Recuva au lieu de l'installer après avoir supprimé un fichier important. L'installation du logiciel nécessite l'écriture de nouvelles informations dans le système de fichiers, ce qui pourrait fortuitement écraser les données critiques que vous êtes en train d'essayer de récupérer.

    Même s’il peut sembler ardu de mettre en place toutes les procédures et d’apprendre à utiliser tous les programmes abordés dans le présent chapitre, il est plutôt facile de maintenir une bonne stratégie de sauvegarde une fois que le système est bien instauré. C’est l’installation initiale qui demande un certain effort. Puisque le processus de sauvegarde est possiblement l’aspect le plus important d’une stratégie globale de sécurité informatique, vous pouvez être sûr que ces efforts n’auront pas été déployés en vain.

    Lecture complémentaires

    • Vous pourrez trouver plus de renseignements à propos des sauvegardes et de la récupération de données perdues en consultant le chapitre Information Backup, Destruction and Recovery du manuel Digital Security and Privacy for Human Rights Defenders.
    • Notez que la sauvegarde en ligne représente de nouveaux risques. Tâchez au moins de ne pas oublier de chiffrer vous-même vos données sensibles séparément avant de les transférer sur le serveur. En supposant que vous suivez l'étape ci-dessus, il existe des services gratuits de sauvegarde en ligne permettant de sauvegarder facilement vos données. Certaines options incluent : Wuala, SpiderOak, Google Drive, tahoe-lafs.
    • Vous trouverez sur Wikipédia  un excellent article concernant la récupération de données.