6. Détruire définitivement des données sensibles

Table des matières

...Loading Table of Contents...

    Dans les chapitres précédents, nous avons présenté un certain nombre de programmes et de pratiques exemplaires qui vous aideront à protéger vos données de nature délicate. Mais qu’arrive-t-il lorsque vous décidez de vous débarrasser de données dont vous n’avez plus besoin ? Si vous décidez, par exemple, que la copie de sauvegarde chiffrée d’un fichier donné constitue une garantie suffisante et que vous voulez supprimer l’original, quel est le meilleur moyen de procéder ? Malheureusement, la réponse est plus compliquée que l’on croit. Lorsqu’on supprime un fichier, même après avoir vider la Corbeille, le contenu de ce fichier reste intact quelque part sur le disque dur et peut être récupéré, avec les outils appropriés et un peu de chance, par n’importe qui.

    Pour vous assurer que vos données supprimées n’aboutissent pas dans les mains de personnes mal intentionnées, vous devrez avoir recours à un logiciel spécial pour effacer vos données de façon sécurisée et définitive. Eraser, abordé plus en détails ci-dessous, est l’un de ces programmes. On peut comparer Eraser à une déchiqueteuse : on l’emploie pour détruire complètement un document au lieu de le jeter à la corbeille en espérant que personne ne le trouve. Évidemment, la suppression de fichiers n’est qu’un exemple de situations où vous devriez détruire des renseignements de nature délicate. En réfléchissant bien aux types de renseignements qu’une personne (à plus forte raison une personne puissante et mue par des intérêts politiques) pourraient apprendre à votre sujet ou à propos de votre organisme en lisant certains fichiers que vous croyiez avoir supprimés, d’autres exemples de situations vous viendront sûrement à l’esprit, comme : la destruction de copies de sauvegarde, le nettoyage (wiping) de vieux disques durs, la suppression de vieux comptes d’utilisateur, la suppression de votre historique de navigation, etc. CCleaner, l’autre programme abordé dans ce chapitre, vous aidera à faire face au défi que pose la suppression des innombrables fichiers temporaires accumulés sur votre ordinateur par le système d’exploitation et les programmes que vous utilisez régulièrement.

    Scénario de départ

    Elena est une militante environnementaliste, résidente d’un pays russophone, qui gère un site Internet de plus en plus populaire où elle dénonce l’étendue du problème que pose la déforestation illégale dans sa région. Elle a créé des copies de sauvegarde des données utilisées pour monter le site, et elle en garde au moins une à son domicile, une au bureau et une troisième sur son nouvel ordinateur portable. Récemment, elle a également commencé à conserver une copie du journal de connexion au serveur et de la base de données contenant les contributions au forum de discussion de son site. Bientôt, Elena doit se rendre à l’étranger pour assister à une grande conférence réunissant des environnementalistes de plusieurs pays, dont plusieurs ont déjà rapporté s’être fait confisquer leur ordinateur portable pendant plusieurs heures à la frontière. Afin de protéger ses données sensibles et préserver la sécurité de certains participants à son forum de discussion, elle a transféré ses copies de sauvegarde dans un volume TrueCrypt chiffré et supprimé la copie qui se trouvait sur son ordinateur portable. Lorsqu’elle a demandé conseil à son neveu Nikolai, celui-ci lui a bien expliqué que si elle craint de se faire confisquer son ordinateur par les agents frontaliers, la simple suppression de ses vieilles copies de sauvegarde ne suffit pas.

    Qu’apprendrez-vous dans ce chapitre

    • Comment supprimer définitivement les données sensibles qui se trouvent sur votre ordinateur ;
    • Comment supprimer définitivement les données sensibles qui se trouvent sur des dispositifs de stockage amovibles comme des CD ou des clés USB ;
    • Comment empêcher que des intrus soient en mesure de récupérer les documents que vous avez déjà affichés sur votre ordinateur ;
    • Comment entretenir votre ordinateur de telle sorte que les fichiers supprimés ne puissent jamais être récupérés.

    Supprimer des données

    D’un point de vue strictement technique, il n’existe sur votre ordinateur aucune fonction de suppression. Bien sûr, vous pouvez toujours transférer un fichier vers la Corbeille puis vider cette dernière. Mais, en réalité, cette opération ne sert qu’à modifier (ou « vider ») l’icône de Corbeille, retirer le nom de fichier d’un index caché répertoriant toutes les actions effectuées sur votre ordinateur, et indiquer à Windows que le système peut maintenant utiliser l’espace qu’occupait ce fichier pour écrire de nouvelles données. Mais tant et aussi longtemps que le système n’aura pas écrit par-dessus, cet espace sera toujours occupé par le contenu du fichier supprimé. C’est un peu comme un tiroir de classeur dont on aurait retiré l’étiquette, mais qui contiendrait toujours les dossiers qui s’y trouvaient. C’est pourquoi il est possible, avec les bons programmes et en agissant assez rapidement, de récupérer des données que vous avez supprimées accidentellement. Cette opération est expliquée en détails au chapitre 5. Récupérer des données perdues.

    Vous devriez également vous rappeler que des fichiers sont créés et supprimées à votre insu, de façon non sécurisée, chaque fois que vous utilisez votre ordinateur. Imaginez, par exemple, que vous deviez rédiger un volumineux rapport. Cela vous prendra peut-être une semaine complète à raison de plusieurs heures par jour, et chaque fois que le document sera sauvegardé automatiquement, Windows en créera une nouvelle copie et la stockera quelque part sur votre ordinateur. Après quelques jours, vous aurez peut-être sauvegardé sans le savoir de nombreuses versions du même document à divers stades de sa création.

    Windows supprime habituellement les anciennes versions d’un fichier, bien entendu, mais il ne cherche pas l’emplacement exact de l’original pour réécrire par-dessus de façon sécurisée chaque fois qu’une nouvelle copie est créée. Au lieu de cela, le système place la plus récente version dans une nouvelle section du classeur mentionné ci-dessus, transfère l’étiquette de l’ancienne section à la nouvelle et laisse l’ancienne version du document là où il est jusqu’à ce qu’un autre programme réquisitionne cette espace. Manifestement, si vous avez de bonnes raisons de vouloir détruire toute trace d’un document qui se trouve actuellement dans votre classeur, il ne sera pas suffisant d’en retirer seulement la dernière copie, et encore moins de simplement en jeter l’étiquette.

    D’autre part, n’oubliez pas que les disques durs de vos ordinateurs ne sont pas les seuls dispositifs où il est possible de stocker des données numériques. Les CD, les DVD, les clés USB, les disquettes, les cartes de mémoire flash et les disques durs externes présentent exactement les mêmes failles. Vous ne devriez donc pas vous en remettre à la simple opération de suppression ou de réécriture si vous voulez effacer définitivement certaines données sensibles de l’un ou l’autre de ces dispositifs et périphériques.

    Le nettoyage des données à l’aide d’un programme de suppression sécurisée

    Lorsque vous utilisez un programme de suppression sécurisée comme ceux que nous recommandons dans le présent chapitre, il est plus juste de dire que vous remplacez, ou « écrasez », les données sensibles, que de simplement parler de suppression. Revenons aux documents conservés dans le classeur mal étiqueté dont il était question ci-dessus, et admettons qu’ils sont rédigés au crayon de plomb. Le programme de suppression sécurisée ne se contentera pas d’effacer ce qui y est écrit, il gribouillera en plus par-dessus chaque mot. Et comme des phrases écrites au crayon de plomb, les données informatisées peuvent tout de mêmes êtres lues (quoique difficilement) après avoir été effacées. Il est même parfois possible de les lire après qu’on ait gribouillé par-dessus. C’est pourquoi les programmes recommandés ici écrasent plusieurs fois les fichiers avec des données aléatoires. Ce processus est appelé « nettoyage » (ou wiping en anglais). En écrasant plusieurs fois les données à éliminer (le nombre de « passes » est important), le programme réduit exponentiellement les probabilités qu’une personne mal intentionnée parvienne à récupérer ces données. Les spécialistes s’accordent généralement pour dire que trois passes ou plus sont nécessaires (certains recommandent jusqu’à sept passes), mais les programmes de « nettoyage » le font automatiquement.

    Le nettoyage des fichiers

    Il existe deux moyens répandus pour nettoyer vos disques durs et autres dispositifs de stockage dans le but de supprimer définitivement les données sensibles que vous souhaitez éliminer. Vous pouvez nettoyer un fichier unique ou nettoyer tout l’espace « non alloué » du disque dur. Avant de choisir l’une ou l’autre de ces méthodes, il est utile de se rappeler notre exemple du long rapport dont plusieurs versions se retrouvent un peu partout sur votre disque dur, et ce, même si un seul fichier est visible. Si vous écrasez le fichier lui-même, vous vous assurez que la version actuelle est définitivement supprimée, mais vous laissez les autres copies intactes. En fait, il n’y a aucun moyen de cibler précisément ces copies parce qu’il n’est pas possible de les localiser sans l’aide de logiciels spéciaux. En nettoyant tout l’espace libre de votre disque dur, cependant, vous vous assurez que toutes les données préalablement supprimées seront définitivement détruites. Pour revenir à la métaphore du classeur, cette procédure est comparable à une recherche systématique de tous les documents stockés dans le classeur dont l’étiquette a été retirée, pour en effacer le contenu et écrire plusieurs fois par-dessus l’ancien contenu.

    Eraser est un programme de suppression sécurisée, gratuit et de code source libre, extrêmement facile à utiliser. Vous pouvez nettoyer des fichiers de trois façons différentes avec Eraser : en sélectionnant un fichier en particulier, en sélectionnant le contenu entier de votre Corbeille, ou en nettoyant tout l’espace libre de votre disque dur. Eraser peut aussi nettoyer le contenu du fichier d’échange de Windows.

    Expérience pratique : se lancer avec le Guide pratique Eraser

    Même si, a priori, les programmes de suppression sécurisée ne risquent pas d’endommager les fichiers visibles (à moins que vous ne les nettoyiez volontairement), la précaution est de mise. Après tout, un accident est si vite arrivé. C’est justement pourquoi les Corbeilles et les logiciels de récupération de données sont tellement utiles. Si vous vous habituez à nettoyer vos données chaque fois que vous supprimez quelque chose, vous pourriez vous retrouver dans une situation où il serait tout simplement impossible de réparer une erreur toute banale. Assurez-vous de toujours avoir une copie de sauvegarde avant de nettoyer de grandes quantités de données.

    Elena : Je sais que les programmes de traitement de texte comme Microsoft Word ou Open Office génèrent des copies temporaires des documents que je rédige. Est-ce que d’autres programmes font la même chose, ou devrais-je surtout m’inquiéter des fichiers que je crée et supprime moi-même ?

    Nikolai : En fait, les programmes que tu utilises laissent des traces de tes renseignements personnels et de tes activités à plusieurs endroits sur ton ordinateur. Les sites que tu as visités, les brouillons de courriels que tu as rédigés récemment et autres trucs semblables en sont quelques exemples. Tous ces renseignements peuvent être plus ou moins sensibles, selon la fréquence à laquelle tu utilises cet ordinateur.

    Le nettoyage des données temporaires

    La fonction qui permet à Eraser de nettoyer tout l’espace non alloué d’un disque dur n’est pas aussi dangereuse qu’elle le semble, parce qu’elle n’écrase que les données préalablement supprimées. Les fichiers normaux, c.-à-d. toujours visibles, ne seront pas touchés. Cependant, cela soulève un autre enjeu : Eraser ne peut pas être utilisé pour écraser des données sensibles qui n’ont pas été supprimées, mais qui sont par contre bien cachées. Les fichiers contenant des données de ce type peuvent être dissimulés dans des répertoires peu connus, par exemple, ou sauvegardés avec des noms inintelligibles. Cette question n’est pas particulièrement importante pour vos documents informatisés, mais elle peut l’être pour les données qui sont sauvegardées automatiquement chaque fois que vous utilisez votre ordinateur. Voici quelques exemples :

    • Les données temporaires enregistrées automatiquement par votre navigateur lorsqu’il affiche des pages Web, dont le texte, les images, les cookies, les détails du compte et les renseignements personnels utilisés pour remplir des formulaire en ligne, sans oublier l’historique de navigation.

    • Les fichiers temporaires sauvegardés par divers programme pour vous aider à récupérer vos documents lorsque l’ordinateur plante inopinément avant que vous ayez pu sauvegarder vos modifications. Ces fichiers contiennent, par exemple, du texte, des images, des données de feuilles de calcul et les noms d’autres fichiers.

    • Des fichiers et des liens sauvegardés par Windows par souci de commodité, comme les raccourcis vers les programmes que vous avez utilisés récemment, les liens flagrants vers des répertoires que vous souhaiteriez garder secrets et, évidemment, le contenu de votre Corbeille si vous avez oublié de la vider.

    • Le fichier d’échange de Windows. Quand la mémoire vive de votre ordinateur est utilisée à pleine capacité, comme lorsque vous faites fonctionner plusieurs programmes simultanément sur un vieil ordinateur, Windows copie parfois les données que vous utilisez dans un seul grand fichier, appelé fichier d’échange (ou swap file, en anglais). En fait, selon l’utilisation que vous faites de l’ordinateur, ce fichier pourrait contenir à peu près n’importe quoi, y compris des pages Web, le contenu de certains documents, des mots de passe ou même des clés de chiffrement. Le fichier d’échange n’est pas supprimé lorsque vous éteignez votre ordinateur. C’est pourquoi vous devez le nettoyer manuellement.

    Pour éliminer de votre ordinateur les fichiers temporaires les plus courants, vous pouvez utiliser un gratuiciel appelé CCleaner. Ce logiciel a été conçu spécialement pour nettoyer les traces que génèrent des programmes comme Internet Explorer, Mozilla Firefox et Microsoft Office (tous trois connus pour leur indiscrétion), ainsi que le système Windows lui-même. CCleaner supprime les fichiers temporaires définitivement et de façon sécurisée. Vous n’êtes donc pas obligé de nettoyer systématiquement l’espace non alloué du disque dur avec Eraser après chaque utilisation du programme.

    Expérience pratique : se lancer avec le Guide pratique CCleaner

    Le nettoyage des données à l’aide d’un programme de suppression sécurisée

    Lorsque vous utilisez un programme de suppression sécurisée comme ceux que nous recommandons dans le présent chapitre, il est plus juste de dire que vous remplacez, ou « écrasez », les données sensibles, que de simplement parler de suppression. Revenons aux documents conservés dans le classeur mal étiqueté dont il était question ci-dessus, et admettons qu’ils sont rédigés au crayon de plomb. Le programme de suppression sécurisée ne se contentera pas d’effacer ce qui y est écrit, il gribouillera en plus par-dessus chaque mot. Et comme des phrases écrites au crayon de plomb, les données informatisées peuvent tout de mêmes êtres lues (quoique difficilement) après avoir été effacées. Il est même parfois possible de les lire après qu’on ait gribouillé par-dessus. C’est pourquoi les programmes recommandés ici écrasent plusieurs fois les fichiers avec des données aléatoires. Ce processus est appelé « nettoyage » (ou wiping en anglais). En écrasant plusieurs fois les données à éliminer (le nombre de « passes » est important), le programme réduit exponentiellement les probabilités qu’une personne mal intentionnée parvienne à récupérer ces données. Les spécialistes s’accordent généralement pour dire que trois passes ou plus sont nécessaires (certains recommandent jusqu’à sept passes), mais les programmes de « nettoyage » le font automatiquement.

    Le nettoyage des fichiers

    Il existe deux moyens répandus pour nettoyer vos disques durs et autres dispositifs de stockage dans le but de supprimer définitivement les données sensibles que vous souhaitez éliminer. Vous pouvez nettoyer un fichier unique ou nettoyer tout l’espace « non alloué » du disque dur. Avant de choisir l’une ou l’autre de ces méthodes, il est utile de se rappeler notre exemple du long rapport dont plusieurs versions se retrouvent un peu partout sur votre disque dur, et ce, même si un seul fichier est visible. Si vous écrasez le fichier lui-même, vous vous assurez que la version actuelle est définitivement supprimée, mais vous laissez les autres copies intactes. En fait, il n’y a aucun moyen de cibler précisément ces copies parce qu’il n’est pas possible de les localiser sans l’aide de logiciels spéciaux. En nettoyant tout l’espace libre de votre disque dur, cependant, vous vous assurez que toutes les données préalablement supprimées seront définitivement détruites. Pour revenir à la métaphore du classeur, cette procédure est comparable à une recherche systématique de tous les documents stockés dans le classeur dont l’étiquette a été retirée, pour en effacer le contenu et écrire plusieurs fois par-dessus l’ancien contenu.

    Eraser est un programme de suppression sécurisée, gratuit et de code source libre, extrêmement facile à utiliser. Vous pouvez nettoyer des fichiers de trois façons différentes avec Eraser : en sélectionnant un fichier en particulier, en sélectionnant le contenu entier de votre Corbeille, ou en nettoyant tout l’espace libre de votre disque dur. Eraser peut aussi nettoyer le contenu du fichier d’échange de Windows.

    Expérience pratique : se lancer avec le Guide pratique Eraser

    Même si, a priori, les programmes de suppression sécurisée ne risquent pas d’endommager les fichiers visibles (à moins que vous ne les nettoyiez volontairement), la précaution est de mise. Après tout, un accident est si vite arrivé. C’est justement pourquoi les Corbeilles et les logiciels de récupération de données sont tellement utiles. Si vous vous habituez à nettoyer vos données chaque fois que vous supprimez quelque chose, vous pourriez vous retrouver dans une situation où il serait tout simplement impossible de réparer une erreur toute banale. Assurez-vous de toujours avoir une copie de sauvegarde avant de nettoyer de grandes quantités de données.

    Elena : Je sais que les programmes de traitement de texte comme Microsoft Word ou Open Office génèrent des copies temporaires des documents que je rédige. Est-ce que d’autres programmes font la même chose, ou devrais-je surtout m’inquiéter des fichiers que je crée et supprime moi-même ?

    Nikolai : En fait, les programmes que tu utilises laissent des traces de tes renseignements personnels et de tes activités à plusieurs endroits sur ton ordinateur. Les sites que tu as visités, les brouillons de courriels que tu as rédigés récemment et autres trucs semblables en sont quelques exemples. Tous ces renseignements peuvent être plus ou moins sensibles, selon la fréquence à laquelle tu utilises cet ordinateur.

    Le nettoyage des données temporaires

    La fonction qui permet à Eraser de nettoyer tout l’espace non alloué d’un disque dur n’est pas aussi dangereuse qu’elle le semble, parce qu’elle n’écrase que les données préalablement supprimées. Les fichiers normaux, c.-à-d. toujours visibles, ne seront pas touchés. Cependant, cela soulève un autre enjeu : Eraser ne peut pas être utilisé pour écraser des données sensibles qui n’ont pas été supprimées, mais qui sont par contre bien cachées. Les fichiers contenant des données de ce type peuvent être dissimulés dans des répertoires peu connus, par exemple, ou sauvegardés avec des noms inintelligibles. Cette question n’est pas particulièrement importante pour vos documents informatisés, mais elle peut l’être pour les données qui sont sauvegardées automatiquement chaque fois que vous utilisez votre ordinateur. Voici quelques exemples :

    • Les données temporaires enregistrées automatiquement par votre navigateur lorsqu’il affiche des pages Web, dont le texte, les images, les cookies, les détails du compte et les renseignements personnels utilisés pour remplir des formulaire en ligne, sans oublier l’historique de navigation.

    • Les fichiers temporaires sauvegardés par divers programme pour vous aider à récupérer vos documents lorsque l’ordinateur plante inopinément avant que vous ayez pu sauvegarder vos modifications. Ces fichiers contiennent, par exemple, du texte, des images, des données de feuilles de calcul et les noms d’autres fichiers.

    • Des fichiers et des liens sauvegardés par Windows par souci de commodité, comme les raccourcis vers les programmes que vous avez utilisés récemment, les liens flagrants vers des répertoires que vous souhaiteriez garder secrets et, évidemment, le contenu de votre Corbeille si vous avez oublié de la vider.

    • Le fichier d’échange de Windows. Quand la mémoire vive de votre ordinateur est utilisée à pleine capacité, comme lorsque vous faites fonctionner plusieurs programmes simultanément sur un vieil ordinateur, Windows copie parfois les données que vous utilisez dans un seul grand fichier, appelé fichier d’échange (ou swap file, en anglais). En fait, selon l’utilisation que vous faites de l’ordinateur, ce fichier pourrait contenir à peu près n’importe quoi, y compris des pages Web, le contenu de certains documents, des mots de passe ou même des clés de chiffrement. Le fichier d’échange n’est pas supprimé lorsque vous éteignez votre ordinateur. C’est pourquoi vous devez le nettoyer manuellement.

    Pour éliminer de votre ordinateur les fichiers temporaires les plus courants, vous pouvez utiliser un gratuiciel appelé CCleaner. Ce logiciel a été conçu spécialement pour nettoyer les traces que génèrent des programmes comme Internet Explorer, Mozilla Firefox et Microsoft Office (tous trois connus pour leur indiscrétion), ainsi que le système Windows lui-même. CCleaner supprime les fichiers temporaires définitivement et de façon sécurisée. Vous n’êtes donc pas obligé de nettoyer systématiquement l’espace non alloué du disque dur avec Eraser après chaque utilisation du programme.

    Expérience pratique : se lancer avec le Guide pratique CCleaner

    Conseils sur l’utilisation de programmes de suppression sécurisée

    Il est possible que vous deviez éventuellement nettoyer un dispositif de stockage au complet. Lorsque vous vendez ou donnez un vieil ordinateur, il est préférable d’en retirer le disque dur et de laisser le nouveau propriétaire s’en procurer un nouveau. Si, pour une raison ou une autre, cela n’est pas possible, vous devriez à tout le moins nettoyer le disque minutieusement avec Eraser avant de le donner. Et même si vous conservez le disque, que vous ayez l’intention de le réutiliser ou de le jeter, il est indiqué de le nettoyer minutieusement. Dans le même ordre d’idée, si vous faites l’achat d’un nouveau disque dur, il est conseillé de nettoyer votre vieux disque après avoir copié vos données et créé une copie de sauvegarde. Si vous avez l’intention de jeter ou de recycler un vieux disque dur, vous devriez aussi envisager de le détruire physiquement. (Plusieurs spécialistes de l’assistance informatique recommandent d’asséner quelques bons coups de marteaux sur tout périphérique ayant servi à stocker des données sensibles avant de le jeter.)

    Dans l’une ou l’autre des situations décrites ci-dessus, vous devrez utiliser Eraser pour nettoyer un disque dur au complet, ce qui est évidemment impossible tant et aussi longtemps que le système d’exploitation fonctionne à partir de ce même disque dur. La méthode la plus simple pour contourner ce problème est de débrancher le disque et de l’insérer dans un « boîtier pour disque dur externe » à interface USB, que vous pouvez ensuite connecter à n’importe quel ordinateur où est installé Eraser. Vous pourrez alors supprimer le contenu du disque au complet et, par la suite, utiliser Eraser pour nettoyer tout l’espace libre. Heureusement, ce n’est pas une manœuvre que vous aurez à répéter très souvent (l’opération peut s’avérer plutôt longue).

    Au lieu de nettoyer les données qui ont été gravées sur un CD ou un DVD réinscriptible, il est souvent plus simple et plus sûr de détruire le disque. Si nécessaire, vous pouvez en graver un nouveau pour stocker les données que vous souhaitez préserver. Bien sûr, c’est aussi le seul moyen de « supprimer » le contenu d’un disque non réinscriptible. Il est étonnamment difficile de détruire complètement le contenu d’un CD ou d’un DVD. Vous avez peut-être même déjà entendu dire qu’on a déjà réussi à récupérer des renseignements à partir de CD qui avaient été coupés en tous petits morceaux. Même si ces histoires sont vraies, reconstruire des données de cette façon exige beaucoup de temps et d’expertise. Ce sera à vous de juger si quelqu’un est susceptible de dépenser autant d’énergie et mobiliser autant de ressources pour accéder à vos données. Normalement, une bonne paire de ciseau ou une déchiqueteuse robuste devrait faire l’affaire. Si vous voulez prendre des précautions supplémentaires, vous pouvez jeter les fragments du disque détruit dans plusieurs lieux différents, loin de votre bureau.

    Elena : J’ai encore un vieux CD de sauvegarde des journaux de connexion au serveur. J’ai entendu dire qu’il est possible d’effacer le contenu d’un CD en le plaçant dans un four à micro-ondes. Ça me paraît une très mauvaise idée. Est-ce qu’il y a vraiment des gens qui font ça ? Est-ce que ça fonctionne ?

    Nikolai : J’imagine que ça doit détruire les données assez efficacement, mais je n’en ai aucune idée, parce que je n’ai jamais mis un CD dans un four à micro-ondes ! Tu as raison, c’est vraiment une idée bizarre ! Même si par miracle le métal n’endommageait pas le four et ne déclenchait pas un incendie, je suis persuadé que le plastique dégagerait des émanations particulièrement toxiques en fondant. À bien y penser, je ne recommanderais pas de mettre un CD au feu non plus.

    Lecture complémentaires

    • Bien que Mozilla Firefox n’utilise pas de techniques de suppression sécurisée pour les éliminer définitivement, le programme offre les moyens de supprimer automatiquement la plupart des fichiers temporaires qu’il génère. Cette fonction est présentée dans le Guide pratique Firefox et sur le site Internet de Firefox.[1]
    • La section FAQ de CCleaner [2] fournit des renseignements supplémentaires sur l’installation et l’utilisation de ce programme.
    • Bien que la majeure partie de l'essai soit plutôt technique, l'introduction du Secure Deletion of Data from Magnetic and Solid-State Memory [3], de Peter Guttmann, vaut la peine qu'on s'y attarde, puisque la méthode [4] qu'il décrit a eu une influence majeure sur le développement d'Eraser et d'autres outils similaires.

    Liens

    [1] https://support.mozilla.com/en-US/kb/Clearing+Private+Data
    [2] www.ccleaner.com/help/faq
    [3] www.usenix.org/publications/library/proceedings/sec96/full_papers/gutmann/
    [4] www.en.wikipedia.org/wiki/Gutmann_method